L'évolution du paysage fintech en 2024

Lfinance

Toute l'actualité financière, marché, fiscalité, banque et guide financier

L'évolution de la fintech

Naviguer dans le paysage fintech en pleine évolution en 2024

La technologie financière (fintech) est un secteur en pleine transformation, qui révolutionne les services financiers traditionnels et redéfinit le paysage de l’industrie. Nous allons explorer les tendances clés, les stratégies et les meilleures pratiques pour naviguer dans le paysage fintech en pleine évolution en 2024, en mettant en évidence les défis et les opportunités qu’il présente.

La consolidation à l’horizon pour les fintechs, les néobanques et les coopératives de crédit

La première tendance majeure est la consolidation continue, voire accrue, des startups fintech et des néobanques. Avant 2022, ces acteurs émergents se sont multipliés rapidement grâce à la facilité d’accès au capital-risque. Mais les temps ont changé. Avec des taux d’intérêt toujours élevés et un financement mondial des startups au plus bas depuis cinq ans, la croissance s’essouffle pour de nombreuses petites fintechs. Le consommateur moyen est inondé d’un portefeuille rempli de cartes de débit et de crédit de différents comptes bancaires. En fait, le Mercator Advisory Group rapporte que le client américain moyen dispose déjà de 5,3 comptes, laissant peu de place à l’acquisition de nouveaux clients par les fintechs.

Voici une vidéo en anglais relatant ces faits :

Avec des pistes de capital qui s’amenuisent, et alors que les profits restent insaisissables pour de nombreuses fintechs et néobanques, la consolidation semble imminente, et est également prédite par certains experts du secteur dans l’année à venir. Même les coopératives de crédit font face à la perspective d’une consolidation. Beaucoup ont constaté qu’elles étaient plus fortes ensemble qu’en tant qu’entités individuelles : en fait, il y a eu plus de 75 transactions de fusion et d’acquisition de coopératives de crédit en 2023, cette tendance se poursuivant en 2024 alors que l’environnement reste difficile.

Une pression à la baisse sur les frais d’interchange sera entraînée par la concurrence

Une autre tendance déterminante sera l’intensification de la pression à la baisse sur les frais d’interchange facturés par les réseaux de paiement traditionnels. Dans le passé, la réglementation / l’intervention gouvernementale était à l’origine de cette dynamique ; cependant, en 2024, la concurrence représente une menace plus importante. De nouvelles technologies de paiement perturbatrices émergent qui contournent complètement les principales voies de paiement.

Les détaillants cherchent à désintermédier les voies de paiement existantes pour réduire leurs coûts, et de nombreuses banques développent leurs propres systèmes de paiement et travaillent directement avec les détaillants pour les construire. Un bon exemple de cela est le Pay-By-Bank de Chase. Avec la prolifération des alternatives, les réseaux de paiement dominants seront confrontés à des défis sérieux pour leurs modèles économiques.

La rétention et la fidélisation montent en puissance face au vol vers les grandes banques

Enfin, le vol des consommateurs vers la sécurité et la stabilité des grandes banques nationales se poursuivra. Après les effondrements bancaires très médiatisés de 2023, les consommateurs se sont tournés vers la stabilité qu’ils pensaient pouvoir obtenir auprès des grandes institutions financières dignes de confiance. Si l’économie prend un tournant négatif cette année, les clients pourraient encore envisager de changer de banque pour tirer le meilleur parti possible de leur relation bancaire. En conséquence, la rétention des clients gagnera en importance en 2024 dans les institutions financières de toutes tailles.

Le paysage fintech de 2024 exige une approche stratégique des avancées technologiques, une réévaluation des stratégies d’investissement, un accent sur l’amélioration des expériences client grâce à l’IA, une exploration prudente de l’informatique quantique, et une emphase sur l’alignement organisationnel avec un sens du but. Les institutions financières traditionnelles sont contraintes de s’adapter et d’innover pour rester pertinentes dans cet environnement en rapide évolution. Ceux qui réussiront seront ceux qui sauront tirer parti des opportunités offertes par la fintech tout en atténuant les risques potentiels.

Ne manquez pas nos actualités !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *