Face au manque de financement disponible pour les entreprises agricoles auprès des banques traditionnelles, les entrepreneurs innovants se tournent vers la technologie numérique pour accéder aux investissements du grand public. Les plateformes de placement participatif présentent de nombreux avantages, mais comportent également certains risques si l’on veut développer sans problème cette autre source de financement.

Il existe encore des terres arables inutilisées dans le monde. De nombreux agriculteurs possèdent des terres qu’ils ne peuvent actuellement pas utiliser faute de financement. Les institutions financières hésitent à investir dans le secteur agricole, car elles jugent les risques trop élevés. Moins de 5 % des crédits accordés sont destinés à l’agriculture.

Une belle opportunité pour les investisseurs

De nombreuses personnes, notamment les particuliers, ont accès à des fonds, qu’ils pourraient potentiellement investir dans l’agriculture et l’alimentation. Ces fonds sont accessibles à de jeunes entrepreneurs qui utilisent des plateformes pour accompagner les agriculteurs, souvent regroupés au sein d’organisations professionnelles dans leurs activités. Ils leur permettent en outre d’accéder aux semences, les engrains, les équipements mécaniques, les récoltes et les ventes…

Les bénéfices générés sont ensuite partagés entre agriculteurs, jeunes entrepreneurs et investisseurs. Aujourd’hui, on découvre de nombreuses sociétés qui veulent la participation des investisseurs afin de faire développer leur activité et ainsi partager les rendements.

Des avantages majeurs

Les avantages de ce type d’approche sont multiples : développement des investissements agricoles, de la production locale et des entreprises nationales, et augmentation des niveaux de compétence et des revenus. Cette approche démontre la valeur continue de faire participer les particuliers à l’agriculture. En général, les personnes derrière ces entreprises sont âgées de moins de 35 ans et sont conscients du potentiel que la technologie numérique et la mobilisation sociale peuvent apporter au secteur.

Ces entrepreneurs reconnaissent les risques qui accompagnent ces types d’entreprises, en particulier les tensions potentielles avec les agriculteurs ou les investisseurs si la production est inférieure aux attentes. Les futurs investisseurs doivent également être conscients de ces risques. Heureusement, ces risques sont atténués par les assurances et autres mesures mises en place par les entrepreneurs. L’élaboration d’un cadre juridique est d’ailleurs indispensable. Les jeunes entrepreneurs qui investissent dans ce secteur garantissent une gestion rigoureuse de leurs activités afin de s’assurer d’une rentabilité optimale pour leur entreprise. Les investisseurs pourront ainsi soutenir un secteur qui est le cœur de tout développement et générer des revenus intéressants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *