Le renforcement du financement de l’économie verte est au cœur des discours des grands acteurs mondiaux de la finance, en cette période de préparation de la COP26.

Le compte à rebours pour la COP 26 est lancé

La Conférence de Glasgow sur les changements climatiques ou COP26 (26ème COnférence des Parties) se tiendra du 9 au 19 novembre 2020, en Ecosse, sous la direction du Gouvernement du Royaume-Uni. Ce sommet réunira 154 Etats ainsi que les Etats membres de la Communauté Européenne.

Pour rappel, ces pays ont ratifié la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) et ont pour la plupart, adopté des mesures spécifiques pour favoriser la transition vers une économie neutre en carbone.  

Le Royaume Uni s’engage pour une finance plus verte

Mark Carney , l’actuel gouverneur de la Banque d’Angleterre qui achèvera très bientôt son mandat, a été nommé par le Premier Ministre Boris Johnson , en décembre 2019, pour être son conseiller financier en vue de l’organisation de la COP26. Pour rappel Mark Carney a aussi été désigné pour tenir la fonction d’envoyé spécial de l’ONU pour l’action en faveur du climat, le 1er décembre 2019.

Il aura, donc, pour missions principales d’appuyer la finance verte à l’échelle de La City of London Corporation, en renforçant la mise en œuvre de la Green Finance Strategy et d’améliorer le financement de l’économie verte à l’échelle internationale.

La transition vers une économie verte, une finalité internationale

Dans un discours adressé à de nombreux investisseurs venus à Guildhall qu’il a tenu le 27 février dernier, lors du lancement officielle de la préparation de la COP26, Mark Carney a insisté sur l’importance de l’évaluation des risques climatiques en vue de la contribution de chaque entreprise dans la démarche en faveur d’une économie neutre en carbone.

D’autres grands acteurs du monde de la finance ont également manifesté leur engagement pour une finance favorable à la cause climatique et ne manquent pas de faire appel à l’action des entreprises en ce sens. Christine Lagarde, Présidente de la Banque Centrale Européenne, s’est aussi exprimée sur le sujet en sollicitant davantage d’implication de la part des entreprises pour la lutte contre le réchauffement climatique.

Credit photo : events.climateaction.org, ouest-france.fr

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *