La pandémie du coronavirus a eu raison de la croissance de toutes les économies mondiales. Les mesures mises en place par les gouvernements pour pallier à la propagation du covid-19 affectent considérablement l’économie, créant une véritable crise financière mondiale. Alors, est-il encore profitable d’investir à la bourse en cette période ?

L’impact de la pandémie du coronavirus sur l’économie

Les impacts du covid-19 sur l’économie se reflètent clairement à travers les tendances des cours boursiers. Le constat est flagrant : le krach boursier ne s’est pas fait attendre, suite aux décisions successives des gouvernements des puissances économiques mondiales de faire cesser les activités des industries et des entreprises et de confiner l’ensemble de la population, en mi-février.

La crise financière résulte aussi des relations tendues entre la Russie et l’Organisation des Pays Producteurs de Pétrole (OPEP) et notamment l’Arabie Saoudite, entrainant une hausse importante du prix du baril de pétrole.

Depuis janvier 2020, le CAC 40 a enregistré un effondrement de plus de 20%. La tendance est la même pour la Bourse de Milan qui a baissé de 17% et le Nasdaq qui a chuté de plus de 7 % le 9 mars 2020. Le MSI WORLD INDEX, indice boursier qui évalue les performances des marchés boursiers des plus grandes puissances économiques mondiales, a reculé de 18% en mars.

Les placements sécuritaires en bourse pendant la crise du coronavirus

Investir à la bourse en ces temps de crise financière peut s’avérer profitable à condition de faire des placements dans des valeurs sures. Les cours des matières premières et des actions sont au plus bas. Il vaut donc mieux les délaisser et attendre la reprise de l’économie mondiale, voire une véritable phase de croissance, pour se tourner de nouveaux vers ces titres.

Il est préférable de s’orienter, plutôt, vers les matériaux rares comme le diamant et l’or. Dans les circonstances actuelles, le métal précieux constitue une véritable valeur refuge. Le cours de l’once d’or a connu une augmentation depuis le début de la crise du coronavirus, passant d’un peu plus de 1400€ à la date du 20 janvier 2020 à 1569.24€ le 15 avril 2020.

Pour plus de sécurité, les investisseurs les plus aguerris préfèrent mettre leur argent dans l’or physique plutôt que l’or papier. Les épargnants expérimentés qui possèdent de l’or papier sont de plus en plus nombreux à effectuer des échanges pour de l’or physique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *