En date du 19 mai, Jamie Damon PDG de la banque JPMorgan a annoncé que la création d’une économie plus équitable devra être réalisée en ces temps difficiles. Un défi qui selon lui, mérite d’être amplement pris en considération en raison de la situation alarmante que vivent beaucoup de ménages.

Crise du covid-19 : un « électrochoc » pour tous

La majeure partie des secteurs font actuellement face aux impacts négatifs de la crise du covid-19 sur leurs activités. Après des pertes importantes et un rebondissement bien difficile, différentes enseignes sont en quête des meilleures techniques pour une relance optimale de ses affaires. Essayer au mieux de récupérer les pertes de ces plus de 50 jours peut en effet être un grand défi complexe à relever. Bien au-delà de ces stratégies de relances pour les entreprises, le PDG de JPMorgan lui souhaite alerter les diverses institutions à adopter une économie plus équitable.

Jamie Damon à développer à travers un document que la crise doit en effet servir d’électrochoc à de nombreuses entités. Selon lui, la situation actuelle devra pousser les gouvernements et les entreprises à se poser des questions sur l’inégalité des revenus pour les différentes catégories. Le processus aura ainsi comme objectif de défier les obstacles structurels qui sont la raison principale d’une économie inéquitable à travers les longues années passées : « … réfléchir, penser, agir et investir pour le bien commun » tel a été ses écrits à l’ordre des firmes et gouvernements.

À la clé, un large accès aux opportunités pour tous les individus, en vue de mettre sur le même niveau chaque personne. Il ajoute également que nombreux sont ceux qui vivent à la limite du seuil de pauvreté. Ses estimations invoquent même que les personnes de couleurs et les ménages qui jouissent de revenus faibles sont ceux qui souffrent le plus face à la crise sanitaire, d’où l’existence d’inégalités économiques bien présentes au-delà de l’installation de la pandémie de covid-19.

Des responsabilités déjà assurées

Pour montrer le bon exemple face à cette préconisation d’une économie équitable, le PDG Jamie Damon a annoncé que sa banque a déjà commencé à avancer petit à petit dans cette optique d’équité. 1.5 millions de comptes au sein de son enseigne ont pu bénéficier d’aides spécifiques afin que leurs propriétaires puissent disposer d’une marge suffisante pour faire face à la crise adéquatement.

Ainsi, parmi les actions de soutien entrepris, on mentionnera : la suppression des frais de découvert, le retardement des échéances liées aux remboursements des différents crédits (crédits automobiles, prêt à la consommation et crédit immobilier) ; et l’annulation des pénalités financières dues aux retards ou défauts de paiements divers. En cette période bien difficile, tous les clients de la banque auront donc le même statut côté finance. Plus d’arriérés financiers et un gain de temps dans le paiement des remboursements.

Conscients des répercussions que peut avoir la crise sur les avoirs pécuniaires de la majorité des ménages, le banquier à ces dernières années a pu montrer son soutien aux plus nécessiteux. Plusieurs sujets liés aux problématiques sociales ont en effet déjà été abordés par Jamie Damon dont la couverture santé à l’éducation, les discriminations, les diversités ou les inégalités sociales.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *