Avec la vague de mondialisation qui déferle sur les pays même isolés aujourd’hui, le marché des services de traduction atteint des sommets sans précédent.

La tendance est une bonne nouvelle non seulement pour ceux qui travaillent dans le domaine de la finance, mais aussi pour les traducteurs spécialisés qui ont un flair pour ce type de travail.

Cependant, il n’est pas toujours facile de trouver des professionnels maîtrisant parfaitement la traduction pour les services financiersLa finance est un domaine hautement spécialisé et il faut des aptitudes et des compétences particulières pour répondre à des besoins spécifiques. 

Voyons ci-dessous les obligations des institutions financières en matière de traduction de documents.

Documents financiers

Les entreprises multinationales ont leurs opérations réparties dans le monde entier et il est souvent nécessaire qu’elles génèrent des plans d’affaires, des prévisions de ventes et d’autres formes de rapport et d’analyses à soumettre à leurs directions locales.

Le fait que les pratiques comptables diffèrent d’une région à l’autre, impose une charge de responsabilité supplémentaire au traducteur, et il doit posséder une certaine compréhension du sujet et une aptitude à être en mesure de rendre un document à la fois exact et significatif pour les utilisateurs finaux.

Besoin de confidentialité

De par leur nature même, les documents financiers sont voilés dans une atmosphère de confidentialité. Toute personne ayant accès à des documents sensibles doit être consciente de son obligation de maintenir le secret des documents confiés à sa garde, car les clients remettent leurs documents entre les mains du traducteur avec une confiance implicite dans le service.

Les documents financiers à traduire comprennent les rapports annuels, les plans d’affaires, les états financiers, les prévisions de ventes, les fiches d’information, les rapports d’audit, les documents de politique, les communications aux actionnaires, les prospectus d’offre publique…

Exigences réglementaires

Lorsque les entreprises locales doivent collaborer avec des organisations étrangères, certains documents doivent être fournis auprès d’organismes de réglementation.

Cela impliquerait de devoir traduire un certain nombre de formulaires contenant des données et de les traduire dans une autre langue.

Et tout comme les méthodes comptables diffèrent, il en va de même pour la terminologie utilisée dans les différentes régions. De toute évidence, il est important d’utiliser les bons termes dans le bon contexte lorsque vous travaillez sur une traduction de documents financiers.

Il est donc essentiel de bien harmoniser les glossaires de termes spécifiques à l’entreprise ou à l’industrie. Assurer l’uniformité de l’utilisation est un autre aspect important d’une bonne traduction.

Bien choisir un traducteur

Un bon fournisseur de services de traduction de documents financiers doit être conscient de ces exigences importantes. Les prestataires doivent être à jour avec la réglementation en vigueur relative à l’activité de services financiers.

Ils doivent aussi disposer d’une équipe ayant une expertise dans les services financiers, avec une connaissance de la terminologie financière et juridique couramment utilisée dans les langues dans lesquelles ils sont qualifiés.

D’autre part, ils doivent également fournir des délais d’exécution rapides avec précision et être soucieux des détails.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *