Comme chaque année, la loi de finances 2019 comprend de nouvelles mesures impactant le domaine de l’immobilier. En 2020, ils profitent aux investisseurs, aux locataires et aux primo-accédants.

Lorsqu’il devait prendre fin le 31 décembre 2018, le plan Censi Bouvard est prolongé de 3 ans. A noter que cette mesure permet à certaines sociétés de location meublée non professionnelles de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu, étalée sur 9 ans, le taux est fixé à 11 % du coût du logement.

L’investissement immobilier est un secteur en pleine croissance en France et cette loi permet aux investisseurs d’accéder à des biens plus facilement. D’ailleurs, Comment Placer Mon Argent est un site dédié à l’information des particuliers sur leurs possibilités de placement et d’investissement, qu’ils soient financiers ou immobiliers.

Ainsi, grâce à cette plateforme, ils peuvent mieux comprendre le fonctionnement de la loi Censi Bouvard. D’autres mesures ont en plus été mises en place afin de favoriser l’investissement. Il y a notamment la loi Pinel.

Quels sont les avantages de la loi Censi Bouvard ?

Cette loi permet en outre de réduire l’impôt sur le revenu, limité à un investissement de 300 000 euros dans un bien immobilier. Cette diminution peut aller jusqu’à 11 % du prix HT. La réduction s’étend sur une période de 9 ans.

Si par exemple vous avez investi 120 000 euros dans un bien, vous pourrez obtenir des avantages fiscaux de 31 000 euros, incluant la réduction d’impôt et la récupération de TVA.

La loi Pinel : investir dans l’ancien

2019 marque la naissance d’une nouvelle mesure dédiée aux investisseurs. Elle vise à encourager les travaux de rénovation dans les zones avec de nombreux logements vacants. Le taux de réduction d’impôt varie en fonction de la durée du bail, à condition que des rénovations d’au moins 25 % du prix total de l’opération soient effectuées.

La loi Pinel est désormais centrée sur les zones tendues et est aussi maintenue jusqu’en décembre 2021. Nouveauté intéressantes pour les futurs expatriés :

  • Au lieu de suspendre sa réduction d’impôt, un propriétaire qui réalisé un investissement immobilier depuis le 1er janvier pourra continuer de bénéficier de ses avantages fiscaux.

Mesures en faveur des locataires

Les locataires bénéficieront également des nouvelles mesures introduites en 2019, en vertu des premières dispositions applicables de la loi ELAN, qui comprennent :

  • La signature d’un bail de mobilité pour la location de courte durée. En plus de donner plus de flexibilité au bailleur, elle facilite également l’accès au logement, notamment pour les étudiants ou les personnes à mobilité professionnelle.
  • L’encadrement des loyers à usage expérimental pendant 5 ans dans des zones tendues ou certaines communautés bénévoles.

La CITE a été repensée

Contrairement à ce qui était envisagé à l’automne, le crédit d’impôt CITE pour la transition énergétique a été prolongé d’une année. Il ne faut pas oublier que ce système permet aux contribuables de bénéficier d’un crédit d’impôt sur le revenu pour les dépenses engagées pour améliorer l’efficacité énergétique leur habitation.

A noter également que la liste des dépenses éligibles a été revue. Le remplacement des fenêtres à simple vitrage par des doubles a été réintroduit. Les dépenses admissibles comprennent également le coût d’installation d’équipement de chauffage utilisant des énergies renouvelables, ainsi que le coût d’installation d’un réservoir de mazout.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *