Le coronavirus a eu un impact majeur sur l’économie mondiale. D’ailleurs, la plupart des pays européens ont dû faire face des défis majeurs. Cependant, cette pandémie n’a pas eu d’énormes impacts sur l’économie française. Des indicateurs récents montrent des résultats plutôt encourageants.

La crise sanitaire a complètement perturbée l’économie de la France. Heureusement, quelques signaux positifs ont été constatés. Selon la Banque de France, le confinement n’avait pas eu un impact majeur sur l’économie.

Le PIB était de 14 % pour la France durant le deuxième trimestre. Le chiffre attendu pendant cette période était de 15 %. Il s’agit donc d’une baisse relativement faible.

Le déconfinement a eu des effets positifs

Le déconfinement a permis de rehausser l’économie française. En effet, les chiffres n’ont pas été aussi mauvais que prévu. De nombreuses activités ont reprises et les magasins ont rouvert leur porte. Les mois de mai et de juin ont été marqués par une relance.

Certes, l’économie n’a pu tourner qu’à 93 % de ses capacités, mais au mois de mars, elle était à 68 %. C’est un résultat encourageant étant donné les effets de cette crise sur l’économie d’autres pays.

Le rebond pourrait être encore plus spectaculaire au cours du troisième trimestre. Entre juillet et septembre, les activités devraient enregistrer plus de croissance. Le PIB a été déterminé en fonction des résultats au trimestre précédent.

Malgré la régression enregistrée au deuxième trimestre, un retour à la normale a été attendu au troisième trimestre. Ceci explique ce taux de croissance fulgurant.

Un épargne de plus de 75 milliards d’euros réalisé par les ménages

Quelques lueurs d’espoir se révèlent ces dernières semaines. Les indicateurs sont plutôt positifs. Cela concerne en premier lieu la consommation. Par rapport à avril, il y a eu une hausse de 36 % de la consommation.

Le déconfinement a incité les gens à la consommation, confirme l’Insee. Le 11 mai a marqué la réouverture des boutiques. Après des semaines de confinement, les consommateurs se sont rués vers les magasins et les restaurants. Les deux semaines qui ont suivi le déconfinement, une frénésie d’achats a eu lieu.

Les consommateurs se sont surtout tournés vers des produits alimentaires et des appareils électroménagers et de décoration d’intérieur. Il y a donc eu une hausse de 4,1 % des dépenses alimentaires durant cette période. Cependant, certains Français ont décidé d’épargner. Un rapport récent a estimé à 55 milliards d’euros l’épargne réalisé par les Français pendant le confinement.

Il ne s’agit pas encore d’une crise économique

Le marché immobilier n’a pas été épargné par le coronavirus. On a assisté à une hausse des prix des biens. Dans la capitale, une augmentation de 7,4 % du prix du m² a été enregistrée. Dans l’ensemble du territoire français, la hausse est aux alentours de 3 %.

L’impact économique du coronavirus n’est pas aussi considérable que prévuSelon les données de l’UE, il y aura une baisse de 10 ù du PIB dans l’ensemble du territoire européen. Une progression de seulement 7,1 % est attendue en 2021. On va donc afficher un niveau de richesse de moins de 3,5 % par rapport à l’année précédente.

Crédit Photo : lemonde.fr

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *