Lorsque la pandémie de COVID-19 a frappé, les directeurs financiers du monde entier ont été poussés dans un territoire inconnu. Tous les plans précédents ont été abandonnés et la capacité des entreprises à prendre des décisions rapides et fondées sur des données face à l’incertitude a été mise à l’épreuve depuis. L’agilité a pris un nouveau sens à l’ère du COVID.

Dans une récente enquête, des centaines de directeurs financiers du monde entier ont été invités à partager leurs priorités dans la réponse immédiate à la pandémie et comment ils vont changer au cours de l’année prochaine. Comme on pouvait s’y attendre, la maîtrise des coûts et la planification de la main-d’œuvre ont été au cœur de nombreuses préoccupations à court terme. Cependant, dans un an, la mise en œuvre de la transformation numérique sera une priorité croissante.

Le cas de transformation numérique

Plus de la moitié (54 %) des directeurs financiers déclarent actuellement que leur organisation a mis en œuvre certains aspects de la transformation numérique. Cela comprend le déplacement de l’infrastructure informatique vers le cloud, l’automatisation des tâches non stratégiques, l’établissement d’une source unique de vérité grâce à l’optimisation des données et l’utilisation d’analyses prédictives alimentées par l’intelligence artificielle.

Veuillez voir ci-après l’importance du digital :

Les avantages de ces changements sont évidents, environ trois quarts des directeurs financiers supervisant une équipe financière transformée numériquement ayant confiance en la capacité de leurs équipes à exécuter toutes les fonctions financières critiques ( 79 % ) et en l’exactitude de leurs prévisions de P&L sur deux ans. (73 %). Seuls 40 % environ des directeurs financiers des organisations moins numérisées disent la même chose.

La transformation numérique donne également aux équipes financières l’agilité nécessaire pour opérer dans le climat actuel. Le renforcement de la précision des données et l’automatisation d’une grande partie de l’analyse signifie que les équipes peuvent plus facilement définir plusieurs scénarios futurs pour l’entreprise et aider les dirigeants à concevoir des stratégies pour s’y adapter le plus tôt possible. Bien que tout ne puisse pas être prévu ou planifié, le temps nécessaire pour se réadapter aux surprises est raccourci. Tout aussi important, cela souligne le grand fossé entre les organisations qui ont adopté la transformation numérique et celles qui ne l’ont pas fait.

Pourquoi ce décalage ?

En ce qui concerne ce qui a ralenti la transformation numérique pour de nombreux directeurs financiers, la hiérarchisation de la gestion de crise face au COVID-19 n’est qu’une pièce du puzzle, beaucoup auraient de toute façon stagné.

Lorsqu’on leur demande ce qui freine la transformation numérique de leurs entreprises, les deux principaux obstacles sont le manque de compétences et la résistance interne au changement. Bien que surmonter ces deux obstacles puisse être difficile, la bonne nouvelle est que les directeurs financiers ont le pouvoir de le faire.

Les directeurs financiers doivent travailler en étroite collaboration avec les RH pour déterminer comment acquérir les compétences nécessaires pour utiliser un logiciel de planification financière moderne et trouver l’équilibre optimal entre le recrutement de nouveaux employés et la requalification des employés actuels.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *