La crise sanitaire due à la pandémie de Covid-19 a eu des conséquences désastreuses sur l’économie, à tous les niveaux. Les retombées financières sont d’autant plus importantes pour les personnes qui ont contracté un ou plusieurs prêts immobiliers. En cette période inédite de récession, il s’avère nécessaire de trouver les meilleures solutions pour réduire les coûts du crédit immobilier. Racheter son crédit et renégocier son prêt immobilier constituent les alternatives les plus efficaces pour faire baisser les mensualités.

Renégocier son prêt immobilier pour diminuer ses charges mensuelles

Face à la crise sanitaire et toutes les répercussions sur l’économie, les banques baissent les taux d’intérêt , particulièrement pour les prêts immobiliers. Cela accommode au mieux les emprunteurs et leur évite notamment le surendettement. Les particuliers qui ont conclu leur contrat de crédit immobilier avant la baisse des taux ont la possibilité de renégocier les modalités de remboursement du prêt. Cela leur permet de profiter au mieux des mesures d’allègement financier.

Pour ce faire, l’emprunteur doit se rendre auprès de son banquier et discuter de la possibilité d’aligner le taux d’intérêt de son contrat de prêt aux taux effectifs à l’heure actuelle. Il peut aussi demander la révision de la durée de remboursement. L’emprunteur doit se montrer convaincant. Les personnes qui ont été victimes d’une perte totale ou partielle de leurs revenus à cause de la crise sanitaire peuvent notamment accéder facilement à la baisse des mensualités. Ils doivent exposer leur cas et appuyer leurs argumentations avec des documents qui permettent de prouver leur situation financière.

À l’issue de la négociation, la banque peut suggérer deux types de modifications. L’organisme prêteur peut notamment proposer la continuité du remboursement suivant les modalités inscrites dans le contrat initial (même montant, même fréquence) mais sur une durée écourtée. Autrement, le banquier peut opter pour la préservation de la durée convenue à l’origine mais une baisse du montant des mensualités.

La renégociation d’un prêt immobilier est une démarche entièrement gratuite. Toutefois, certaines banques peuvent réclamer des frais spécifiques alloués à la modification du contrat. Il est tout à fait possible de renégocier son crédit immobilier de nombreuses fois, si les taux d’intérêt ne cessent de baisser. En outre, il est primordial de préciser que la banque a le droit de refuser la renégociation d’un crédit immobilier. Dans ce cas, l’emprunteur peut recourir au rachat de crédit.

Le rachat de crédit

La compétitivité entre les banques et les organismes de crédits est telle que ces structures font baisser considérablement leurs taux d’intérêt pour attirer davantage d’emprunteurs. Cela va dans l’intérêt de ces derniers. Suivant les lois en vigueur, les particuliers ont, en effet, la possibilité de faire racheter leur prêt à un autre organisme qui propose des taux d’intérêt plus performants.

Cette solution s’avère judicieuse et efficace. Cependant, avant de conclure l’opération bancaire, l’emprunteur doit considérer les frais requis et définir si l’alternative s’avère plus rentable.

L’emprunteur qui opte pour le rachat de crédit doit s’acquitter des frais de :

Les pénalités correspondant aux indemnités de remboursement anticipé sont également à la charge de la personne concernée.

Il convient, alors, de réaliser des calculs précis pour déterminer l’écart entre le taux d’intérêt principal et le taux d’intérêt appliqué par l’organisme choisi. Le nouveau taux d’intérêt doit être au moins inférieur de 1% à l’ancien taux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *