Grâce aux effets de la mondialisation, de nombreux professionnels indépendants peuvent désormais exporter aisément leurs compétences et savoir-faire au-delà des frontières. Sauf que certaines contraintes d’ordre juridique principalement peuvent constituer un frein à cette exportation de compétences. Heureusement, le portage salarial à l’international constitue une solution intéressante pour tous les professionnels qui espèrent étendre leurs activités à l’international.

Qu’est-ce que le portage salarial à l’international ?

Dans le portage salarial, un travailleur appelé salarié porté, effectue des prestations de travail par le biais d’une entreprise dite de portage salarial et en convertit les honoraires en rémunération. Le portage salarial est une forme mixte d’emploi qui combine le statut d’entrepreneur et celui de salarié. Il permet donc à celui qui s’y met de développer de manière indépendante ses activités professionnelles, tout en maintenant la couverture sociale d’un salarié ordinaire.

En ce qui concerne le portage salarial à l’international, il s’adresse à tous les experts indépendants qui souhaitent porter des projets professionnels à une dimension internationale. Il consiste en l’établissement d’un contrat de travail entre la société de portage international et le professionnel de manière à ce que ce dernier puisse réaliser des prestations pour le compte d’un client situé à l’étranger et être rémunéré par le biais de la société de portage.

Bien qu’étant salarié de la société de portage, le salarié porté conserve une autonomie dans la recherche et le démarchage de ses prospects et clients ainsi que dans l’organisation de sa prestation de travail. Dans le portage salarial à l’international, on retrouve donc une relation contractuelle entre trois parties :

  • le professionnel salarié porté et l’entreprise de portage salarial : il s’agit du contrat de travail signé entre ces deux parties ;
  • l’entreprise de portage salarial et l’entreprise cliente : un contrat de prestation de service est établi entre elles.

Le portage salarial international est  donc une technique simple et sécurisée permettant à un professionnel d’exercer ses compétences à l’étranger.

Quel est l’intérêt du portage salarial à l’international ?

Le portage salarial international séduit de plus en plus les porteurs de projets professionnels internationaux. En effet, avant que portage salarial à l’international n’ait pas été institué, travailler ponctuellement à l’étranger se serait avéré compliqué pour les professionnels indépendants. Il faut constater que le régime juridique du portage salarial international offre plusieurs avantages pour le salarié porté. Bien évidemment, il y a également des avantages pour la société cliente.

A chaque pays correspondent des règles juridiques et fiscales propres. Alors, en agissant comme étant indépendant de toute entreprise de portage, le professionnel doit adapter chaque aspect de son offre au contexte législatif et fiscal de l’entreprise cliente, ce qui n’est pas le cas dans le portage salarial à l’international où l’entreprise de portage située dans le pays de résidence du salarié porté impose les règles juridiques et fiscales internes (plus d’informations sur Gataka).

Le portage salarial international permet ainsi au salarié porté de jouir non seulement d’une gestion administrative allégée de sa mission à l’international, ainsi que d’un accompagnement personnalisé afin de réussir professionnellement et financièrement sa mission à l’étranger. Quel que soit le pays d’origine de l’entreprise cliente ou encore la localisation de la mission de travail, le salarié porté conserve son employeur et ne sera soumis à aucun autre régime juridique et fiscal que celui d’origine.

Le portage salarial à l’international offre également des avantages fiscaux et sociaux au travailleur. En effet, il bénéficie d’une protection sociale complète tout en bénéficiant d’un régime fiscal allégé. Concrètement, l’intérêt que portent les porteurs de projets de travail à l’international au portage salarial, se décline en quatre points :

  • un gain considérable de temps : la prise en charge des parties comptables, administratives et juridiques de l’activité du salarié porté étant assurée par la société de portage salarial, celui-ci se concentre mieux sur son travail et gagne un temps considérable, contre un très faible pourcentage de son chiffre d’affaires ;
  • la liberté : le portage salarial à l’international offre au salarié porté la même liberté et la même autonomie de négociation qu’un freelance, sans oublier que sur certains aspects, il a la possibilité de demander conseil auprès de la société de portage ;
  • la sécurité : soumis au régime général de sécurité sociale de son pays, le salarié porté peut se prévaloir d’un droit au chômage, d’un droit à la retraite, du bénéfice des mutuelles et des systèmes de prévoyance sociale, etc. ;
  • le bénéfice d’un accompagnement et du réseau de la société: certaines sociétés de portage offrent aux salariés portés un accompagnement intégral dans leur contrat de portage salarial à l’international, incluant des formations et la mise en relation avec leur réseau d’experts.

A qui s’adresse concrètement le portage salarial à l’international ?

Le portage salarial international intéresse les professionnels experts dans leurs domaines et porteurs de projet d’exercice de leurs compétences à un niveau international. Divers profils de consultants peuvent s’intégrer dans une relation de portage salarial :

  • les consultants qui exercent leurs activités professionnelles en France pour des clients étrangers ;
  • ceux qui désirent se développer à l’international ;
  • ceux qui effectuent des missions ponctuelles ou de longue durée à l’étranger ;

De façon plus précise, dans le portage salarial à l’international, les consultants informatiques, en management ou dans des domaines techniques spécifiques peuvent être salariés portés. Par ailleurs, deux statuts juridiques sont possibles pour le salarié porté dans le pays étranger :

le statut d’expert détaché : dans ce cas, il effectue sa mission ponctuelle, mais demeure assujetti à la législation française puisque le détachement n’implique pas la rupture du lien juridique avec l’entreprise de portage ;

le statut d’expatrié : dans ce cas, la protection sociale, les coûts de la prestation de travail et le régime fiscal sont différents. C’est le régime juridique du pays étranger qui s’applique.

Dans le portage salarial à l’international il faut enfin relever que, de retour de sa mission, le salarié porté bénéficie d’une rémunération permanente auprès de l’entreprise de portage même en période d’inactivité. C’est une solution intéressante qui attire le plus grand nombre de personnes vers le portage salarial.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *