Lfinance

Toute l'actualité financière, marché, fiscalité, banque et guide financier

Les multiples visages changeants des fraudeurs internationaux

Le marché mondial en ligne promet de nombreuses opportunités lucratives pour les détaillants qui cherchent à s’étendre au-delà de leurs propres frontières. Dans le sillage de la pandémie et du passage aux achats en ligne qui en a résulté, les ventes du commerce électronique ont atteint 876 milliards de dollars au premier trimestre 2021, soit un bond de 38 % en glissement annuel. 

Tout comme les méthodes de paiement, les incidences de fraude sont également localisées. Il n’existe pas de fraudeur mondial unique, avec des méthodes et des schémas variant selon les canaux de paiement et les marchés régionaux. Malheureusement, pour de nombreuses petites et moyennes entreprises qui opèrent au-delà des frontières, il n’y a tout simplement pas la capacité de répondre à la fraude dans chaque localité où elles opèrent.

Connaissez-vous vraiment votre client ?

Méthode de fraude émergente n°1 : Cliente fidèle, Blanche achète toujours les mêmes articles dans sa boutique en ligne préférée, et toujours avec les mêmes paniers moyens. Ses habitudes d’achat n’ont pas changé depuis des années. Tout à coup, elle achète plusieurs articles coûteux dans une vague d’activités en ligne. Il s’agit d’un changement de comportement notable qui devrait sonner l’alarme pour le détaillant, car il pourrait s’agir d’une prise de contrôle de compte (ATO).

Voici une vidéo parlant des fraudes e-commerce :

Au cours des 12 derniers mois, les incidents ATO ont augmenté, devenant rapidement une méthode préférée des fraudeurs. Les ATO impliquent le vol des données personnelles d’un client, le piratage de son compte et l’accumulation d’achats en son nom. Une augmentation de 650 % des ATO dans le monde en 2020 illustre la popularité de cette méthode.

Pourquoi commettre une fraude alors que les bots peuvent le faire ?

Menace de fraude émergente numéro 2 : Rose dirige une entreprise de commerce électronique de niche. Pendant des années, son taux moyen d’inscription de clients a augmenté à un rythme faible mais constant. Mais en quelques heures, sa plateforme Web connaît une augmentation fulgurante des nouvelles inscriptions, avec des milliers de nouveaux clients s’inscrivant. Rose est confuse car elle ne propose aucune offre spéciale ou promotion. Qu’est-ce qui cause cet afflux de nouveaux clients ? Il pourrait s’agir d’une attaque de bot.

Les bots prennent les détails des clients (généralement acquis via le dark web ou des violations de données) pour infiltrer divers points d’entrée dans une entreprise. Les robots créent de faux comptes clients, effectuent des ATO et utilisent des données de paiement volées pour automatiser la fraude via des connexions, des transactions et même des échanges de points de fidélité.

Le mystérieux cas de la livraison manquante

Menace de fraude émergente 3 : Les activités en ligne de Dorothy se portent bien. Avec un flux constant de commandes expédiées, elle est alors alarmée lorsque les clients se plaignent que leurs livraisons ne sont pas arrivées ou ont disparu de leur porte avant qu’ils ne puissent mettre la main dessus. Des clients mécontents déposent des litiges de transaction pour non-livraison, et même si elle a la preuve que les articles ont été expédiés à l’adresse du client, les articles ont disparu. Désormais, Dorothy est confrontée à la perte financière de l’article et à la perte résultant de la rétrofacturation qui en résulte, sans parler de la réalité d’un client mécontent.

Le faux remboursement, également connu sous le nom de fraude au retour, est utilisé par les fraudeurs avec un succès alarmant, en particulier dans le sillage de la pandémie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.