L’avenir de La Poste s’annonce plus brillant dans le secteur de la finance grâce à la fusion avec CNP Assurances. Ce projet initié par le gouvernement en 2018, pour la création d’une bancassurance qui sera un important pôle financier public, se concrétise.

Vers une mutation progressive d’activités ?

La création de La Poste remonte à 1477, pendant la période où Louis XI a mis en place un réseau de relais postaux assurant la transmission des messages royaux. Les services d’envoi de courriers ont été ouverts au public en 1576. Jusque dans les années 1990, l’envoi de lettres constituait l’activité principale de la société.

Cependant, la démocratisation de l’accès à Internet, entre 1991 et les années 2000, n’a pas profité à l’entreprise. La Poste a subi les revers de la révolution numérique et a du étendre ses activités pour pouvoir poursuivre son développement. La Banque Postale est créée en 2006. En 2011, La Poste, devenue Groupe La Poste suite à un changement de statut en 2009, lance La Poste Mobile, opérateur de réseau mobile virtuel.

Le groupe possède également une branche orientée dans le numérique et travaille actuellement sur le développement d’une application web commerciale (Mirakl) ainsi qu’un filiale de gestion immobilière (La Poste Immo). Toutefois, La Poste n’abandonne pas ses activités de distribution de colis qui représente une grande part de son chiffre d’affaires.

Une implication plus importante dans le secteur de la finance

La fusion de La Banque Postale avec CNP Assurances confirme une implication soutenue du groupe dans la finance. Cette alliance s’avère avantageux pour les deux entités. En effet, la promulgation de la Loi Pacte en mai 2019 a permis à La Banque Postale d’obtenir une dérogation de l’AMF (Autorité des Marchés Financiers) sur la réalisation d’une OPA (Offre Publique d’Acquisition).

Selon les prévisions, La Poste connaitra une hausse de son chiffre d’affaires de 14% et un renforcement de sa rentabilité. De son côté, CNP Assurances, le plus grand acteur dans le secteur de l’assurance vie et de l’assurance pour l’emprunt en France, reprendra les nombreux contrats d’assurance prévoyance et assurance IARD de La Banque Postale.

Par ailleurs, à travers son activité bancaire, La Poste possède la grande majorité de l’épargne des particuliers et notamment une grande part des livrets A. La fusion permettra d’affecter l’épargne des Français au financement de l’économie réelle. Ainsi, La Poste contribuera grandement au déploiement des nouvelles mesures gouvernementales visant à améliorer la finance et l’économie générale.

Crédit photo : mieuxvivre-votreargent.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *