La vie d’une entreprise ou d’un indépendant n’est pas toujours de tout repos. Entre les projets complexes aux dates de livraison très courtes et la partie administrative à gérer, tout ne se passe pas toujours comme sur un long fleuve tranquille. Et, parfois, il faut faire face à des clients qui ne règlent pas certaines factures, pourtant envoyées dans le délai imparti. Quelles sont alors les solutions qui s’offrent à l’entreprise, et comment mettre en place un recouvrement d’impayés ?

La solution radicale : le recouvrement d’impayés

L’un des moyens les plus radicaux pour permettre le recouvrement impayés, c’est tout simplement le recours à une entreprise spécialisée dans l’assurance-crédit. Il s’agit donc de confier ce genre de dossier délicat à un interlocuteur tiers et à des experts dans le domaine du recouvrement d’impayés.

Cette solution a le mérite de pouvoir faire profiter les entreprises de plusieurs avantages. Le premier d’entre eux est, bien entendu, le fait de pouvoir rapidement recouvrer ses créances, tout en conservant son temps dédié au développement de son entreprise.

Le recours à une entreprise spécialisée en assurance-crédit pour le recouvrement d’impayés permet aussi de conserver une relation saine avec ses clients, sans avoir à les confronter de manière directe. De plus, les actions engagées par ce type d’interlocuteur permettent, la plupart du temps, de se passer d’une éventuelle procédure judiciaire.

Faire appel aux services d’une société spécialisée en offres d’assurance-crédit permet donc aux entreprises d’être plus sereines vis-à-vis du recouvrement d’impayés. Mais il existe, bien entendu, d’autres alternatives.

Les solutions pour obtenir le règlement de ses factures

Le recouvrement d’impayés peut prendre plusieurs formes différentes. Si l’un de vos clients se refuse à payer sa facture, et si cette dernière a été envoyée dans les délais impartis, il existe plusieurs étapes qui peuvent permettre d’obtenir les règlements qui sont dus.

Si vous constatez un retard de paiement, la première des choses que vous pouvez faire est de contacter votre client par téléphone pour lui rappeler son obligation de paiement. Attention, cela doit se faire sans exercer aucune pression ni menace sur votre interlocuteur, au risque que cela ne se retourne contre vous.

Si vous ne parvenez pas à obtenir une réponse, la prochaine étape pour obtenir un recouvrement d’impayés est la lettre de relance. En cas d’absence de réaction, vous avez deux possibilités.

La première est d’envoyer une deuxième lettre de relance qui mentionne le fait qu’une procédure judiciaire pourra être engagée. Elle est particulièrement adaptée si vous souhaitez conserver une relation d’affaires saine avec un client fidèle.

Si ce n’est pas votre cas, vous pouvez directement procéder à l’envoi de la mise en demeure. Cette dernière a, par conséquent, des effets sur le plan juridique.

La procédure judiciaire

Il existe trois procédures de recouvrement judiciaire, qui sont les suivantes : l’injonction de payer, le référé provision, et l’assignation en paiement.

La première solution est la plus couramment mise en place. En effet, l’injonction de payer est une procédure simple et peu coûteuse. Elle est néanmoins adaptée aux litiges qui impliquent un petit montant, et lorsqu’il n’y a aucune difficulté particulière au règlement.

Le référé provision permet, quant à lui, de récupérer rapidement une partie des sommes qui sont dues. Le créancier a également la possibilité de faire saisir les biens de son client par un huissier et de récupérer ensuite la somme qui lui est due sur le prix de leur vente via la saisie-vente. On peut en apprendre plus dans cet article.

Pour finir, l’assignation en paiement mène le plus souvent à un procès, ce qui implique nécessairement une procédure bien plus longue. Elle est aussi plus coûteuse, mais elle ne s’applique lorsqu’aucune des deux solutions précédentes ne peut s’appliquer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *