Lfinance

Toute l'actualité financière, marché, fiscalité, banque et guide financier

Alternatives au tabac : PMI acquiert 83% des actions de Swedish Match

Philip Morris International (PMI) vient de racheter 82,59% des actions de Swedish Match, la société suédoise spécialisée dans les alternatives à la cigarette traditionnelle. Un seuil toutefois inférieur au 90% visés, ne permettant donc pas au géant américain du tabac de conclure le rachat du groupe scandinave.

Le cigarettier Philip Morris International mène depuis 2009 une politique consistant à diversifier ses activités pour s’orienter vers les alternatives au tabac, supposément moins nocives pour la santé.

Afin de développer son offre de produits sans fumée, la multinationale souhaite notamment mettre la main sur Swedish match, l’entreprise suédoise qui commercialise, entre autres, un tabac à sucer, dit le « snus », très prisé dans les pays scandinaves.

En mai dernier, Philip Morris International a donc proposé d’acquérir Swedish Match au prix de 106 couronnes par action. Une offre de rachat qu’il a finalement rehaussée en octobre à 116 couronnes par action.

Ce relèvement a porté l’offre à 176,4 milliards de couronnes, soit environ 16 milliards de dollars. Reste désormais à obtenir l’approbation de 90% des actionnaires de la société suédoise pour finaliser l’opération. Et ce n’est pas gagné.

En effet, le géant américain du tabac a annoncé lundi 7 novembre avoir finalisé l’acquisition de 82,59% des actions de Swedish Match, un seuil donc inférieur au taux précédemment visé pour conclure le rachat du groupe.

Pas de quoi décourager le patron de PMI, qui se félicite de cette première étape. « Nous nous réjouissons que 82,59% des actionnaires de Swedish Match, y compris – selon nous – les 10 plus gros actionnaires, aient proposé leurs titres au meilleur et dernier prix de 116 SEK (couronnes suédoises, ndlr) par action », déclare Jacek Olczak.

D’après le cabinet spécialisé Factset, le premier actionnaire de Swedish Match est le fonds d’investissement américain Elliott Management, avec 10,51% des parts. Viennent ensuite le fonds Davidson Kempner (5%) et le gestionnaire d’actifs Fidelity (3,95%).

« Nous prolongeons aujourd’hui la période d’acceptation jusqu’au 25 novembre pour donner aux actionnaires qui n’ont pas proposé leurs titres […] un délai supplémentaire pour accepter l’offre tout en renonçant à la condition d’acceptation de 90 % pour donner des garanties aux actionnaires ayant déjà proposé leurs titres », poursuit le PDG de Philip Morris International.

Voulant sortir Swedish Match de la Bourse de Stockholm, le cigarettier n’abandonne toutefois pas son objectif initial : racheter plus de 90% des actions du spécialiste des sachets de nicotine. S’il y parvient, PMI serait en capacité de forcer la vente des titres restants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *